Qui va payer la taxe d’habitation cette année ?

07/09/2021
Thumbnail [16x6]

La taxe d'habitation a été supprimée pour une grande partie des foyers. Mais les Français les plus riches devront encore la payer en 2021. Êtes-vous concernés ?


La taxe d'habitation sur la résidence principale est entièrement supprimée pour 80% des contribuables, ceux dont le revenu fiscal de référence (calculé sur les revenus 2020) ne dépasse pas 27.761 euros pour une part de quotient familial. 
 

Ce seuil est majoré de 8.225 euros pour les deux demi-parts suivantes puis de 6.169 euros pour chaque demi-part supplémentaire.
 

Par ailleurs, sous conditions de ressources, les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que les veufs et les veuves qui habitent avec un enfant majeur au chômage et disposant de faibles revenus bénéficient d'une exonération totale.
 

Les personnes redevables de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), ne bénéficient pas de l'exonération totale, même s’ils remplissent les conditions de revenus. De même l’exonération ne s’applique pas aux résidences secondaires.
 

Cette année, les foyers dont le revenu fiscal de référence est au-dessus de 28.789 euros pour une part de quotient familial bénéficieront d'une exonération de 30% sur la taxe d'habitation. 

Ce seuil est majoré de 8.739 euros pour les deux demi-parts suivantes puis de 6.169 euros pour chaque demi-part supplémentaire (voir la colonne de droite dans le tableau ci-dessus).
 

Les contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à ce montant mais au-dessus du seuil plancher d'exonération totale - plus simplement, si les revenus se situent entre les deux colonnes ci-dessus - bénéficient d'une exonération dégressive s'échelonnant entre 31% et 99%. Cette mesure a été mise en place pour éviter les effets de seuil.
 

Les foyers les plus aisés bénéficieront d'une exonération de 65% en 2022. Enfin, en 2023, plus aucun foyer ne paiera de taxe d'habitation sur sa résidence principale.